Johnny Hallyday : le clin d’oeil doux-amer de sa fille Laura sur Instagram

Dans la bataille judiciaire qui l’oppose à sa belle-mère Laeticia Hallyday, la fille aînée de Johnny préfère la symbolique de certaines photos au poids des mots…

La justice lui a refusé un droit d’écoute du dernier album de Johnny Hallyday, son père. Le bras de fer avec Laeticia Hallyday, sa belle-mère, s’intensifie au sujet de l’héritage du rockeur dont elle a été exclue, avec David Hallyday, son demi-frère aîné. Mais personne n’enlèvera ses souvenirs à Laura Smet.

Laissant la parole à ses avocats, Hervé Temime et Emmanuel Ravanas, devant les caméras de télévision et dans la presse, l’actrice continue d’utiliser son compte Instagram pour égrener les images qu’elle conserve de son père.

Je voulais vous remercier de tous vos messages qui m'ont énormément touché. Il est la personne que j'aime le plus et je ferai tout pour le rendre heureux de là où il est. Il est là force incarnée, l'humilité sans limite, et son sourire illuminait mon monde entier… Mon papa que j'aime ❤?merci à vous et belle année 2018 pour vous et vos proches. Prenez soin de vous ?

A post shared by Laura Smet (@laura_smet_) on Jan 6, 2018 at 9:02am PST

Papa tu me manques tellement ❤️

A post shared by Laura Smet (@laura_smet_) on Apr 30, 2018 at 1:17am PDT

Fin mai, c’est une photo de film, à défaut d’une archive personnelle, qui a fait réagir ses fans et ceux de Johnny, sur le réseau social. La fille aînée du chanteur a effectivement choisi de poster un cliché du film Somewhere, réalisé par Sofia Coppola et sorti dans les salles en 2010.

Somewhere #sofiacoppola ❤️

A post shared by Laura Smet (@laura_smet_) on May 28, 2018 at 12:03pm PDT

Une publication dont le sous-texte n’a pas échappé à ses followers, ainsi qu’à quelques détracteurs qu’elle n’hésite plus à remettre à leur place. Quatrième long-métrage de Sofia Coppola ayant pour décor le Château Marmont, mythique hôtel de Los Angeles, Somewhere raconte les retrouvailles d’un acteur au mode de vie très rock’n’roll avec sa fille de 11 ans qu’il n’a pas vue grandir.

Primé au festival international du film de Venise, le long-métrage n’est pas sans évoquer la relation entre Laura et Johnny. Elevée entre Paris et la Creuse par sa mère, Nathalie Baye, l’actrice retrouvait chaque été son père, à Saint-Tropez. Un choc des cultures, entre vêlages de veaux et douches au champagne, qui aurait fini par la rendre plus forte, à l’entendre ces dernières années.

Alors que l’icône Hallyday aurait dû fêter ses 75 ans, ce 15 juin, sa fille ne désespère pas qu’ils se retrouvent un jour “somewhere”, traduisez “quelque part”…

Crédits photos : Getty

0 thoughts on “Johnny Hallyday : le clin d’oeil doux-amer de sa fille Laura sur Instagram”

Leave a Reply

Your email address will not be published.